top of page

Réponse à la lettre anonyme



Quand tu le trouve, n'oublie pas tous ces moments où tu as cherché, attendu.

Ces moments où tu t'es sentie seule, où chaque jour qui passait, était comme une éternité.

Où tu n'arrivais pas à supposer qu'il y avait une autre alternative que de le trouver. 

Où tu regardais toutes les dates Hassidique à venir, en espérant que ce serait celle ou tu irais officialiser. 

Où tu as demandé, gênée, à pleins de personne personne de t'aider à le trouver.  

Quand on t'annonçait la date d'un mariage, et que tu espérais être déjà fiancée d'ici là.

Quand tu t'es rendue compte que beaucoup de jeunes filles sont dans le même état que toi, et que tu as espérée que ta Tefila ne sois pas perdue parmis toutes.

Quand tu as dû travailler sur toi pour être vraiment heureuse pour tes copine qui avaient enfin trouvé. 

Quand tu passais des vacances et tu ne pouvais pas imaginer l'année d'après encore seule.

Quand tu as pris sur toi plein de bonnes décisions pour faire bouger les cieux.

N'oublie jamais ça :


Grâce à cette attente tu as compris de quoi le Rabbi parle quand il explique de quelle façon il faut attendre le Machiah : Békarov Mamach !! 

Que l'on soit au niveau de l'attendre comme on attend de se marier, sans devoir passer par des épreuves h"v, mais uniquement par des joies qui nous prouverons que ça vaut le coup de l'attendre à ce point.

Une semaine après avoir écrit du plus profond de mon cœur ce texte, on ma présenté mon mari, ne désespérez jamais peu importe qui vous êtes et l'âge que vous avez 

Les contractions les plus durs sont celle juste avant la naissance du bébé, les plus grandes difficultés sont celles qui précèdent la délivrance 


Hashem écoute toutes les tefilot ,sois confiante ton prince sera très bientôt la.


Signé, une jeune femme qui comprend ce que tu ressens

360 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page