top of page

Le visage parfait des réseaux sociaux! By Chava Isacovitch

Dernière mise à jour : 14 juin 2020


Magnifique et glamour, traits impeccablement lisses, sourire radieux, angle flatteur, éclairage précis ... vous connaissez la mélodie. 

 Et ce ne sont pas seulement les visages, mais c'est tout ce qui est affiché en ligne qui doit être parfait.

 Rien de moins que des photos de dîners, d'excursions et de loisirs dignes d'un magazine pour faire partager votre monde, avec le monde. 


Le résultat de cet affichage constant de la perfection est une pression intense exercée par les "spectateurs" pour faire - ou plutôt, pour présenter - la perfection pour être "comme tout le monde". 


«Elle cuisine des repas si parfaits; Je dois m'y mettre aussi. "


 «Il a passé les vacances les plus parfaites; Je dois aussi. "


 «Ils ont une relation si parfaite; nous devons être comme eux. "


 L'hypothèse erronée selon laquelle tout le monde vit une vie parfaite alors que vous seul trébuchez, échouez a tragiquement été la source de beaucoup d'anxiété, de douleur et même de souffrances pour beaucoup de monde. 

Cette tendance est effrayante et doit être rectifiée! Nous devons rendre normal d'être «normal»!

Mais en même temps, il y a quelque chose de formidable que nous pouvons appliquer dans notre Avodat Hashem: le fait de présenter un visage parfait au monde. 


La 'Hassidout fait la distinction entre l'essence profonde de nos âmes et les vêtements extérieurs (pensée, parole, action) à travers lesquels ils s'expriment. 


 Sur l'intérieur, nous avons moins de contrôle; sur l'extérieur, nous avons le contrôle absolu. 

 Quand ma Nefesh Habehamit (âme animale) est à la hauteur de son nom, cherchant impulsivement le plaisir et le gain égoïste, j'ai le choix. 

 Je peux soit la laisser faire ce qu'elle a à faire - lui donner le contrôle de mon esprit, de mon cœur et de mon corps - soit je peux lui dire de s'en aller, ignorant ses cris et luttant pour se faire connaître à travers moi.


 Quand je réussis à la repousser, c'est parce que ma Nefesh HaElokit (âme divine) a pris le contrôle et commence à donner des ordres auxquels je me conforme. 

 Tout en obéissant au commandement de mon âme sainte, mon animal est toujours vivant et en plein essor. C'est toujours chuchoter, pleurer, penser négativement, dire des mots impurs et d'agir de manière inappropriée.

Personne ne connaît cet aspect négatif en moi; personne ne voit mes tentations avec laquelle je lutte; personne n'entend la méchante voix m'attirer au péché


 Suis-je hypocrite si je donne généreusement la Tsedakah quand mes entrailles crient, "Garde-la pour toi!"?  

Ai-je tort de présenter un visage parfait - un visage aimable, attentionné, compatissant, aimant, facile à vivre- quand à l'intérieur je me sens égoïste, insensible, intolérant, têtu et obscure? 


 À méditer... 

Je pense que la leçon positive que nous pouvons tirer du «visage parfait des médias sociaux» est que nous pouvons et devons agir noblement à l'extérieur malgré toutes les voix négatives qui viennent de l'intérieur. 

 De plus, plus nous pratiquons cela, plus vite nous saluerons le Jour Parfait où la bonté et la gentillesse seront réelles pour nous tous - à l'intérieur comme à l'extérieur - pour toute l'éternité. 


Article traduit avec permission de LiveandLearn.CH, N'shei Chabad Crown Heights

 Chava Isacovitch

70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page