top of page

Je suis née après Guimel Tamouz....

Dernière mise à jour : 1 juil. 2022


Les yeux remplis de larmes, j’écris ceci dans mes “notes”.

Je suis née après Guimel Tamouz.

Maintenant je ferme les yeux, et je ressens la douleur de ce jour. Ça fait mal, très mal.

Mes yeux sont voilés, je suis perdu.


Je ne peux décrire ma connexion au Rabbi, les mots sont bien trop légers pour exprimer l’amour, la gratitude et la crainte que je porte envers mon cher père...


Chaque jour, je me réveille avec une douleur croissante.

Encore un jour en Galout.

Encore un jour sans voir le Rabbi.

Comment supporter ? C’est trop de souffrances, trop de luttes.


J’essaie de puiser les forces au plus profond de moi pour ne pas lâcher, pour ne pas abandonner.

Je ne veux pas abandonner si proche de l’arrivée !

Mais ... C’est tellement dur !


Rabbi, aujourd’hui c’est Guimel Tamouz, et je ne veux pas passer ce jour sans te voir révéler ! Je ne veux pas ressentir l’énorme douleur de cette date et ensuite retourner à ma vie normale !

J’ai besoin de toi Rabbi, nous avons besoin de toi !


C’est magnifique de voir autant de gens se préparer a Guimel Tamouz, mais je peux m’empêcher de me poser la question : Se préparer à quoi ?

Est-ce que je veux vraiment me préparer à commémorer une date ou l’intensité de la Galout a atteint un niveau insurmontable ?

Non, je veux juste me préparer à la Gueoula, je veux être méritante pour enfin voir le Rabbi !


Rabbi, je ressens ta présence a chaque seconde de ma vie, tu me guides à chaque pas que je dois faire, et m’aides à aller au-dessus de mes capacités ! J’en suis tellement reconnaissante !


Je sais que « tout est entre nos mains », alors s’il te plaît Rabbi, continue de nous envoyer tes précieuses forces, pour qu’on puisse enfin être un peuple méritant !


Merci Rabbi !

Merci pour tout.

188 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page