top of page

Célibataire et.... épanouie ?


Bonjour chère lectrices,

La lettre anonyme de cette jeune fille pas mariée (disponible sur hassidot) m’a énormément fait réfléchir ! Aujourd’hui je suis mariée, mais lorsque j’étais célibataire, il m’arrivait de penser de cette manière et D.... seul sait à quel point je le regrette.

J'ai visionné beaucoup de cours sur le mariage, j'avais beaucoup d’attentes et puis,je me sentais vraiment prête ! A chaque fois je disais « je suis dernière de famille ça y’ est j’ai tout expérimenté » (les couches, les repas, les exemples de conflits dans un couple ...) Je suis sortie en Chidouh et à chaque fois je me disais avant même d’aller au premier Chidouh : « Ah ça y’ est, je vais être heureuse, me marier, fonder une famille, une nouvelle vie ... » Et bien sachez que le jour où je me suis trouvée devant le bon, la panique a pris le dessus !

J’ai eu un Chidouh compliqué et la seule raison, maintenant je la sais !

C’est que pendant des années je me suis apitoyée sur mon sort en pensant que en faisant Mivtsaim, Hitat... j’allais imposer à Hashem qu'il m'envoie le prince charmant.

Et aujourd’hui, je réalise que à la place d’être à la limite de la dépression (ce qui n’attire pas spécialement les hommes ), j’aurai peut être dû me créer des passions, remplir mes journées sans penser au rêve de petite fille qui me hantait, ou bien le rêve que mes copines mariées me présentait sans même me parler des défis du mariage !

Et surtout de ce que je perdais à ne pas profiter de mon célibat (sport, études hol/kodesh, musique, formations, voyages, apprendre, se construire soi même avant de construire avec un autre individu....)

Oui, se marier c'est magnifique et je suis une femme comblée aujourd’hui!!

Mais si j’avais pu changer une chose dans ma vie, cela serait en premier cette période de temps perdu à la déprime.... (et même lorsque ma journée était pleine j’arrivais à trouver du temps pour y penser !) ! Certaines filles me disaient arrête d’y penser, alors je pensais toute la journée à arrêter de penser au mariage ( mais du coup j’y pensais) !! C’était un cercle vicieux. Que faire alors ? Les 2 problèmes sont : 1. Le manque de Emouna (ne pas réussir à croire que lorsque Hashem nous enverra notre Mazal au meilleur moment pour nous) 2. Ne pas réussir à être soi même en pensant que si on ressemble pas à un type standard de filles on ne trouvera pas son Mazal.


Et voici les 2 solutions selon moi: 1. Avancer en torah, ce qui vous permettra d’avoir la Emouna (non pas la Emouna de pouvoir se marier, mais plutôt la Emouna que tout ce que Hashem fait est pour notre bien) 2. Être soi même (le "Emet" est ce qui nous permet d’etre heureuse et d’avoir la clairvoyance en Chidouh)

Et voici quelques conseils pour finir:

⁃ Lâchez vos cours de Chalom bait et Chidouh et écoutez des cours qui ne sont pas seulement théoriques (ce sont ces cours là qui ferons de vous de meilleurs femmes) ⁃ Allez en Chidouh sans vos appréhensions et vos films romantiques !! Allez y en sachant ce que vous recherchez (c’est à dire une personne avec qui vivre et nous pas une personne de qui vous rêvez ) ⁃ On n’est jamais sûre que c’est le bon (des lettres du Rabbi le disent), si vous arrivez à discuter et à passer des moments agréables, tout en ayant des discussions sérieuses c’est sûrement le bon ⁃ Le mariage est un travail (si vous cherchez un job à cours terme allez chez pôle emploi, parce que le mariage, c’est pour la vie) ⁃ Arrêtez d’attendre le coup de téléphone de Rivka Attal ou Sterna paris (attendez que D... vous appelle ) ⁃ A force d’attendre, vous enlevez la magie de la fois ou ça marchera ! (Ps: y’a pas forcément de magie, et c’est mieux , la chute sera moins difficile ) ⁃ Soyez qui vous avez envie d’être ! Après tout, ce sont les hommes qui ont la Mitsva de se marier pas nous. ⁃ La vie est pleines d’épreuves, alors profitez de toute l’insouciance que le célibat apporte (que ce soit les repas, les machines, les nuits sans dormir pendant la grossesse et quand vous avez un bébé, une nuit sans coupure est un vrai miracle), l’inquiétude d’être épouse, maman, de travailler, d’être Chlouha et d’être bonne dans tous ces domaines est un stress constant !! Préparez vous à être une bonne femme, mère ... en profitant des occasions que la vie vous offre, c’est à dire des moments libres sans stress. Et choisissez vos combats ! Lors de la decision ultime vous aurez des concessions à faire (ce sera soit certaines Midot, soit un trait physique qui dérange, ou autre )

Pour finir, je souhaite à chaque jeune fille de profiter de chaque instant, quelle que soit la période de sa vie.

Signée La plus heureuse des femmes mariée, qui a choisit ses combats tout en passant par des doutes et des anxiétés.

479 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page