top of page

11 clés pour des préparatifs de Pessah joyeux ! Par Fradl Adams

Dernière mise à jour : 5 avr. 2022



Mettons de la joie, du sens et de l’accomplissement dans le nettoyage de Pessa’h! Nous le faisons toutes de toutes les façons, et nous obtenons tellement de mérite dans le processus, il serait donc plus judicieux de transformer la « corvée » en quelque chose de positif. J’ai étonnamment des souvenirs assez positifs du ménage de Pessa’h dans ma jeunesse. C’est assez surprenant, car le nettoyage et les activités domestiques ne sont pas mon point fort. Je suis l’une des mamans-juives qui redoutent, repoussent, et négligent les détails du ménage. Mais, j’ai quand même des supers souvenirs, ma mère à réussi à faire de cette activité une expérience sympathique, au lieu d’une corvée à supporter. Je suis sûr qu’il y avait aussi des difficultés, mais c’est tout ces souvenirs qui sont beaux. Tant que les mauvais n’étaient pas trop traumatisants, ce sont les doux moments qui restent, à se rappeler avec nostalgie. Quand je pense au ménage de Pessa’h en tant que Ado, je me rappelles plus de mes côtes qui me font mal dû aux fou rire plus que le mal de dos à cause du nettoyage. Vous pouvez, vous aussi, faire du nettoyage de Pessa’h une super expérience positive pour votre famille !

Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer. Démarrez avec la Joie. Le ménage de Pessa’h peut paraitre impossible et effrayant, vous stressant rien qu’en y pensant. Ce stress déterminera votre sentiment envers le travail et votre attitude influencera tout le reste de votre famille de comment ils approcheront le nettoyage eux aussi. Alors dés le départ, essayons de changer cela. Voyons le non pas comme une corvée mais comme un défi passionnant, une course contre la montre qui doit être abordé avec adrénaline, de l’excitation et la puissance d’une attitude positive. C’est un exercice que j’ai adopté face au vide d’une page blanche. Au lieu de ne voir que la tâche écrasante qui m’attend, je travaille à visionner le résultat et le potentiel et à m’enthousiasmer pour cela. Votre maison et votre toile. Foncez ! Restez inspiré ! Il n’y a pas beaucoup de temps à part le nettoyage en ce moment. La bonne nouvelle est que la plupart du nettoyage est une activité qui ne demande pas de concentration. Profitez-en pour mettre des écouteurs et écoutez des cours, podcasts… à propos de Pessa’h, ou de la vie en général. Et écoutez les en frottant les recoins de votre congélateur.

Pensez à l’image globale Je suis une grande croyante d’éduquer mes enfants avec un objectif futur, pas seulement de survivre le moment présent. (J’ai bien dit croyante, pas pratiquante, ce n’est pas facile !) Il est important de se concentrer sur les valeurs et le caractère que vous voulez qu’ils acquièrent, pas seulement de leur faire faire des choses qui doivent être faites pour le moment. Ceci peut être difficile surtout quand on parle du ménage de Pessa’h, il y a tellement à faire en si peu de temps, nous ne voulons pas nous transformer en commando, pour que tout soit fait dans les temps. Ne laissez pas cela vous arriver ! Regardez ce moment comme une opportunité de ‘Hinou’h (éducation), où vous pourrez imbiber vos enfants de valeurs positives et des compétences de vie importantes même avec les Sprays et les éponges. Voilà quelques idées, encourager le travail d’équipe, développer l’estime de soi et la motivation, garder en tête la joie de la Mitsva même quand la Mitsva est plus difficile. Je suis sûr que vous, connaissant vos enfants, pourrez donc trouver d’autres idées pour que votre famille se développe avec le nettoyage, mais pas seulement nettoyer en nettoyant.

Jouez sur les points forts de vos enfants Lorsque vous donnez à vos enfants des tâches qu’ils préfèrent, ils assumeront mieux leurs responsabilités. Ce n’est pas seulement de les laisser choisir, puis d’être frustré lorsqu’ils choisissent tous les tâches les plus simples avant de repartir jouer. Il s’agit d’élaborer des stratégies pour utiliser au mieux leurs propres forces et préférences afin qu'il puisse se sentir le plus satisfait du résultat évitant l’épuisement. Un des aspect de l’esclavage était que Pharaon donnait aux femmes le travail des hommes et aux hommes le travail des femmes. Faire un travail pour lequel vous n'êtes pas fait est une lutte en soi et enlève toute joie potentielle du travail. Si vous avez une ado à la maison qui adore s’occuper des enfants, laissez-la s’occuper des plus petits loin du nettoyage. Une de vos filles adore organiser ? Elle peut s’occuper des jouets, le bricoleur peut aider à démonter les pieds de la table et libérer les miettes en captivité. Méfiez vous tout de même de déléguer les étagères des Sfarim au Ba’hour qui a la tête dans les livres car vous ne serez pas prêt de le revoir.

Faites leur ressentir la satisfaction d’un travail bien fait. Considérez le nettoyage de Pessa’h comme une opportunité d'enseigner à vos enfants la valeur de la persévérance et la satisfaction de prendre un projet et de le mener à bien. Travaillez à leur côté jusqu'à ce qu'ils comprennent ce qu'ils doivent faire, en les guidant doucement, puis laissez-les finir par eux-mêmes. Félicitez les en donnant vos commentaires chaleureux seulement si il c'est vraiment nécessaire. S’ils n’ont vraiment pas fait comme vous le souhaitiez et que vous envisagez de le refaire, ne le faites pas devant eux. C’est décevant. Au lieu de leur donner un tas de petites choses à faire, de se précipiter d'un endroit à l'autre, donnez-leur un projet plus vaste à entreprendre, afin qu'ils puissent ressentir ce sentiment d'accomplissement gratifiant lorsqu'ils auront terminé. Ma mère avait l'habitude de tenir une check-list du nettoyage de Pessa’h et chacun devait cocher la tâche au fur et à mesure que nous la terminions. Certaines années elle nous laissait mettre nos initiales à côté des travaux que nous avons fait, c'était une plus grande motivation que n'importe quel jouet qu'elle aurait pu nous donner car cela nous a vraiment permis d'être fiers de nous-mêmes.

Encouragez le travail d’équipe Déléguer le travail de manière à ce que vos enfants apprennent à bien travailler ensemble. Donnez-leur des projets à réaliser avec un frère ou une sœur, où chacun dépendra du travail de l'autre pour accomplir le sien. Faites les travailler ensemble vers des objectifs spécifiques et complimenter leur esprit d'équipe lorsqu'ils travaillent bien ensemble. Assurez-vous de ne pas les monter les uns contre les autres en faisant des commentaires comme : « Yossi a terminé sa chambre en trois heures, pourquoi ça te prend trois jours ? » Beaucoup de mes souvenirs sont si chaleureux grâce à la camaraderie que nous avions partagés lorsque ma famille nettoyait ensemble. Offrez ce cadeau à vos enfants ! Faites en une tradition ! Pessa’h est une fête de coutumes et traditions, alors pourquoi pas aussi dans le ménage de Pessa’h? Créer des souvenirs avec votre famille qu'ils transmettront à leurs enfants ou bien qu'ils raconteront avec nostalgie. Une famille que je connais organisent une cérémonie officielle d'inauguration lorsqu'elle lance son opération de nettoyage de Pessa’h. Toute la famille se rassemble, il y a des discours de la mère et du père et les traditionnels ciseaux surdimensionnés et ruban rouge. Les rafraîchissements suivent bien sûr. Cela à généralement lieu le dimanche matin après pourim après quoi ils passent toute la journée à nettoyer en commençant par un Bang dont la motivation résonne pendant les semaines suivantes. Ils le font depuis des années et maintenant plusieurs de leurs enfants mariés ont perpétué la tradition dans leur propre maison.

Laissez la musique résonner La bonne musique peut être revigorante et motivante. Que vous travaillez seul ou en équipe, mettre de la musique qui vous met dans l'ambiance peut améliorer votre nettoyage et même vous aider à aller plus vite. Que se passe-t-il si vous avez la chance d'avoir une équipe et que votre équipe a des goûts musicaux variés? À tour de rôle, donner à chacun la possibilité de choisir la musique.

Transformez-le en jeu Vous devrez peut être faire preuve d'un peu de créativité pour celui-ci mais une façon d'impliquer les enfants avec plaisir dans le nettoyage est d'en faire un jeu. Faites semblant d'être des explorateurs à la recherche d'un trésor, le trésor étant bien sûr le ‘Hamets. Cachez une petite princesse au fond d’une boîte à jouer. C’est la princesse qui a été kidnappé par les méchants, pour la sauver il faut frotter chaque jouet au fur et à mesure. Allumez une minuterie et voyez combien de poches vous pouvez aspirez en cinq minutes. Accrochez un plateau de jeu au mur et chaque case représente une autre armoire, zone, étagère... Chaque membre de la famille peut se voir attribuer une pièce qu'il peut faire avancer à chaque fois qu'il accomplit une tâche. Le premier à la ligne d'arrivée gagne. Utilisez votre propre imagination pour trouver une façon amusante et créative de nettoyer ! Récompenser Si toutes ces récompenses de satisfaction et d'accomplissement ne suffisent pas à motiver votre famille, il n'y a pas de honte à utiliser des petites surprises. Vous pouvez par exemple donner des points toutes les 15 min de nettoyage et les points s'additionnent. Vous pouvez attaquer ensemble une grande salle et dire que tout ceux qui participent de tout cœur efficacement auront droit à une sortie plus tard. Vous pouvez faire un tableau pour chaque personne individuellement ou pour toute votre famille collectivement. Si vos adolescents ont envie de faire du shopping, faites leur passer un après-midi à nettoyer, puis emmenez les faire du shopping le lendemain en signe de gratitude pour un travail bien fait. N'oubliez pas de vous motiver également. Vous comptez aussi. Récompensez-vous régulièrement pour votre travail acharné afin de pouvoir continuer sans vous épuiser !

Ne pas perdre l’objectif de vue Le travail de Hashem (Avodat Hashem) n’est pas censé être facile, mais il n’est pas non plus censé être un fardeau. Si vous vous sentez démuni, submergé par la charge, il est temps de prendre du recul et de réévaluer votre processus. Comment pouvez vous remettre de la joie dans cette activité ? Vous vous sentez seul ? Avez-vous besoin plus de soutien et de validation ? Faites-vous peut être plus que nécessaire et cela ajoute à votre stress? L'organisation et le nettoyage de printemps sont formidables, s'ils ajoutent à l'épanouissement et à la joie mais s'ils en retirent, rappelez-vous que tout ce dont vous avez besoin de vous débarrasser et seulement le ‘Hamets. Est-ce un épuisement que l'on peut facilement atténuer en se couchant à une heure décente? S’agit-il de facteurs de stress inévitables comme une maladie , le travail à temps plein, les tout petits dans les pates (une bénédiction bien sûr mais un

de stress néanmoins) ? Je n'ai pas toutes les solutions mais la première étape consiste à reconnaître le problème. Reconnaissez que cela ne devrait pas être si difficile et voyez si vous pouvez trouver un moyen de le rendre plus joyeux. Priez pour votre réussite et essayez de tirer le meilleur de tous les obstacles qui se présenteront.

Puisse cette saison de nettoyage de Pessa’h annoncer la Guéoula ultime dans ce mois de Guéoula afin que nous n’ayons aucun problème à faire danser notre balai dans chaque recoin de la maison. Cet article a été réimprimé avec la persmission du Lakewood Shopper.

213 vues0 commentaire
bottom of page